Fédération des marchés et yaars du centre : Des commerçants dénoncent une gestion « calamiteuse » de l’organisation

Des responsables d’associations de commerçants remettent en cause la gestion de la Fédération des marchés et yaars du Centre (FMYC) par son président, Hamidou Compaoré. Ils l’ont fait savoir au cours d’un point de presse qu’ils ont organisé, le jeudi 30 août 2012 à Ouagadougou.

Défaut de bilan moral et financier de la gestion de la Fédération des marchés et yaars du Centre (FMYC), voilà ce que des commerçants, réunis au sein de plusieurs associations, reprochent au premier responsable de cette structure, Hamidou Compaoré. Par la voix du président de l’Association génération consciente pour le développement, Adama Congo, ils ont, face aux hommes des médias, dénoncé la gestion « calamiteuse » et « gabégique » des revenus financiers de la fédération.

C’était le jeudi 30 août 2012, au cours d’une conférence de presse. « Nous voulons attirer l’attention par des faits et prendre à témoin l’opinion publique sur les exactions de M. Compaoré, entravant le bon fonctionnement de la solidarité entre les commerçants », a martelé M. Congo, visiblement remonté, à l’instar de ses compagnons. Mieux, ils ont laissé entendre qu’ils exigent de lui un bilan « convaincant » et immédiat, de ses quinze années passées à la tête de la structure. En clair, ils demandent que la lumière soit faite sur les ristournes des 5% des frais de recouvrement des droits de la place dans les marchés de Ouagadougou, conformément au protocole signé avec la commune le 6 octobre 1997.

En outre, les commerçants se sont interrogés sur la destination du reliquat, soit 780 mille FCFA, des 1 million 500 mille FCFA, qui leur ont été affectés pour « réussir » l’enrôlement biométrique. Le premier responsable du marché Rood Woko, El Hadj Issaka Kafando, tout comme la présidente des femmes dudit marché, Habibou Sana ont, quant à eux, déploré le fait « qu’aucun membre de leur marché ne figure dans le bureau de la FMYC ».

Ils ont ensuite réclamé que le grand marché de Ouagadougou retrouve son « autonomie d’antan », sans laquelle le marché continuerait de « tourner au ralenti ». Pour M. Congo, l’heure est venue de dire « non » au président actuel de la structure fédérative qui, selon lui, veut « par tous les moyens », s’éterniser à la tête des commerçants. Acclamés par les participants après chaque prise de parole, les orateurs du soir ont souhaité l’alternance à la tête de la fédération et ont laissé entendre qu’ils ne vont plus reconnaître M. Compaoré comme leur représentant.

Asdara SAWADOGO & Sandrine GOUBA (Stagiaire)

Sidwaya

Lien Permanent pour cet article : http://www.burkina-faso.biz/voir/federation-des-marches-et-yaars-du-centre-des-commercants-denoncent-une-gestion-calamiteuse-de-lorganisation/

Laisser un commentaire

Extension Factory Builder