Secteur privé : Les Entreprises de Service et organisations de Producteurs(ESOP) veulent leur part du marché

L’Agence pour la Promotion de la Petite et Moyenne Entreprise Agriculture et Artisanat (APME 2 A) a exposé à ses partenaires le mardi 31 janvier à Ouagadougou son nouveau concept dénommé : Entreprises de Service et Organisations de Producteurs (ESOP). Il s’agit d’accompagner la création de petites entreprises agroalimentaires afin de conquérir le marché urbain des produits locaux

En initiant cette journée de communication dénommée « A la découverte des ESOP » à l’endroit de ses partenaires, l’APME 2A veut exposer les atouts du concept ESOP conçu par le Centre International pour le Développement et la Recherche (CIDR) de France. Selon la présidente de l’APME 2A, Alizèta OUEDRAOGO, cet événementiel vise à informer les participants sur leurs expertises et à tisser des relations de partenariat. La démarche ESOP vise entre autres la professionnalisation des producteurs et l’atteinte de la sécurité alimentaire. Elle promeut également l’augmentation et la sécurisation des revenus des producteurs. En effet, cette stratégie compte promouvoir les produits locaux.

Dans son intervention, la démarche a plusieurs objectifs : le ciblage et la professionnalisation des petites exploitations familiales de 1 à 5 hectares, la conquête des marchés alimentaires urbains locaux. Il s’agit donc de conquérir le marché de produits importés tels le riz, le lait, l’huile. Selon les responsables de l’APME 2 A, cette nouvelle approche va apporter de la valeur ajoutée au pays tout en limitant la sortie de devises. Par exemple, Jean-Louis DIASSO directeur de l’ESOP de Léo spécialisée dans le soja, a démarré ses activités en 2003. Cette année, son entreprise a produit 165 tonnes de soja avec un chiffre d’affaire de 120 millions de F CFA pour l’exercice 2011.

Cette rencontre a été marquée par une présentation de l’approche ESOP, des allocutions et des témoignages sur cette stratégie de promotion de nouvelles entreprises. A ce jour, 9 entreprises et organisations de producteurs ont été mises en place. Et près de 5 000 producteurs bénéficient de l’appui direct des ESOP.

Harouna MARE

Source : rtb

Lien Permanent pour cet article : http://www.burkina-faso.biz/voir/secteur-prive-les-entreprises-de-service-et-organisations-de-producteursesop-veulent-leur-part-du-marche/

Laisser un commentaire

Extension Factory Builder