Pêcheries en Afrique centrale: Pour une gestion durable et équitable

Chalutier en pêche


Brazzaville, Congo – Les représentants des administrations des pêches et des organisations régionales des pêches de l’Afrique centrale participent depuis mercredi à Brazzaville à la réunion internationale du Réseau Afrique, Caraïbes, Pacifique (ACP) Fish II, sur le thème ‘gestion des ressources halieutiques : les défis des pays d’Afrique centrale’. L’objectif global de ce réseau est de contribuer à la gestion durable et équitable des pêcheries devant conduire à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration de la sécurité alimentaire.

Les participants bénéficieront d’informations sur le fonctionnement et les objectifs du programme financé par l’Union européenne (UE). Cet atelier sera une occasion de renforcer leurs capacités dans la définition des projets et l’élaboration des termes de référence selon les procédures de l’UE. Ce cadre donne également l’opportunité d’échanger sur les politiques d’aménagement de pêcherie de la sous-région.

Le ministre congolais de la Pêche et de l’Aquaculture, Hellot Matson Mampouya, a souligné l’intérêt de ce deuxième atelier consacré au suivi/évaluation du programme, dans le cadre de la consolidation des relations de coopération entre les différents pays d’Afrique centrale.

Ainsi, il a exhorté les participants à aller dans la même direction pour que, à la faveur de la synergie et de la complémentarité de leurs actions, ils parviennent à brève échéance à relever le défi de la sécurité alimentaire par une gestion durable des ressources halieutiques.

A travers le programme ACP Fish II, les pays concernés (Cameroun, Gabon, Guinée Equatoriale, Centrafrique, République Démocratique du Congo, Tchad, Sao Tomé-et-Principe, Congo) ont un souci partagé, celui de développer leurs pêcheries.

Selon le ministre congolais, le secteur de production halieutique constitue dans la plupart des pays africains, le secteur porteur de croissance économique par excellence. Le Congo, attaché à l’intégration économique africaine, est fermement engagé à soutenir toutes les initiatives.

Au cours des années, l’UE a développé des relations politiques et économiques étroites avec les pays ACP, matérialisées entre autres, par la signature de l’Accord de Cotonou, en 2000.

La pêche est l’un des secteurs économiques qui ont reçu un appui continu de la part de l’UE au travers du 9ème Fonds européen pour le développement. Le programme ACP Fish II est la manifestation de cet appui continu.

A noter que sur 19,8 millions d’euros reçus de l’UE pour la mise en œuvre effective de l’ensemble des projets dans les 78 pays ACP, près de 2,3 millions d’euros ont été alloués pour les activités des 32 projets nationaux et régionaux identifiés pour les 8 pays d’Afrique centrale.

Pana 18/11/2011

Lien Permanent pour cet article : http://www.burkina-faso.biz/voir/pecheries-en-afrique-centrale-pour-une-gestion-durable-et-equitable/

Laisser un commentaire

Extension Factory Builder