Le GIM-UEMOA connecte 51 banques et se lance dans le M-banking

Le directeur général du Groupement interbancaire monétique de l’UEMOA (GIM-UEMOA), Blaise Ahouantchédé, estime dans cet entretien réalisé en marge de la 5e édition du Forum Cartes Afrique, que son institution a fait un pas de géant sur le chemin de la mise en place d’une zone de retrait et de paiement unifiée.
Tunis a abrité, les 1er et 2 avril 2010, la 5e édition du Forum africain des technologies de la carte, Cartes Afrique, organisé par le groupe de presse Success Publications et auquel Les Afriques était associé comme média partenaire. Près de 500 opérateurs du secteur de la monétique, originaires d’une trentaine de pays africains et européens ont notamment débattu, à cette occasion, des opportunités d’expansion de la carte bancaire en Afrique et du rôle des innovations technologiques dans la gestion des transactions, mettant particulièrement l’accent sur le potentiel du mobile-banking, qui représente l’une des technologies les plus adaptées au continent.

Le directeur général du Groupement interbancaire monétique de l’UEMOA (GIM-UEMOA), Blaise Ahouantchédé


Le projet, aujourd’hui en phase pilote, permettra à terme de retirer de l’argent par téléphone, via des bornes faisant office de distributeurs automatiques, mais aussi d’en envoyer par un simple SMS et de payer des factures.

Pour dresser l’état des lieux et les perspectives de croissance du secteur en Afrique, nous avons rencontré Blaise Ahouantchédé, directeur général du Groupement interbancaire monétique de l’Union des Etats de l’Afrique de l’Ouest (GIM-UEMOA), qui contribue à l’intégration économique dans cette région, par la mise en place d’un système unique interbancaire de paiement et de retrait par carte. Ce titulaire d’un MBA, obtenu à Paris Dauphine, qui compte une quinzaine d’années d’expérience dans les métiers de la finance, est également membre d’un comité stratégique de réflexion sur l’intégration des systèmes monétiques de l’UEMOA et de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Entretien.

Les Afriques : Où en est aujourd’hui l’interbancarité dans l’espace UEMOA ?

Blaise Ahouantchédé : Le GIM-UEMOA a fait un pas de géant sur le chemin de la mise en place d’une zone de retrait et de paiement unifiée dans la région. Nous comptons, à ce jour, 91 membres, dont 51 sont en production, c’est-à-dire offrant déjà l’interbancarité monétique. Il existe deux phases d’adhésion au système. Les banques deviennent d’abord membres du GIM-UEMOA. Elles basculent ensuite dans l’interbancarité, après une étape de préparation technique. Notre objectif est d’atteindre une centaine de banques membres et 70 banques en production, à la fin 2010. A la fin 2011, toutes les banques de la zone seront en phase de production. Toutes les banques de la région ont compris que les cartes estampillées GIM-UEMOA sont un produit d’appel en mesure d’étoffer leur portefeuille clients. D’autre part, le gain, résultant de la mutualisation des investissements nécessaires au développement de la monétique, est important.

Lien Permanent pour cet article : http://www.burkina-faso.biz/voir/le-gim-uemoa-connecte-51-banques-et-se-lance-dans-le-m-banking/

Extension Factory Builder