La langue chinoise devant l’anglais sur Internet en 2015


D’ici trois ans, l’anglais ne sera plus la langue la plus répandue sur Internet, prévoit la Commission pour le développement numérique, devancé alors par le chinois, actuellement deuxième langue la plus présente.

La langue de Shaekspeare perdra bientôt son leadership sur la Toile. Dans le premier rapport publié par la Commission pour le développement numérique, dans le cadre de la 67ème assemblée générale de l’Organisation des nations unies, on apprend que le mandarin sera la première langue du réseau en 2015. Un mouvement qui se vérifiera toutefois si la croissance actuelle du chinois confirme sa forte croissance ces trois prochaines années, indique le rapport.

Si la Chine progresse ainsi, c’est aussi parce que ses infrastructures s’améliorent et le nombre de Chinois se connectant à Internet progresse sensiblement. Selon Akamai, qui publiait son Etat des lieux d’Internet début août, la Chine figure parmi les pays qui ont enregistré la plus forte croissance du nombre d’internautes entre 2012 et 2011. L’empire du milieu se classait deuxième derrière les Etats-Unis, avec 92 millions d’internautes, contre 146,5 millions pour le premier. Une progression annuelle de 26%, avec une belle réserve d’internautes potentiels au vu de l’importance de la population. En effet, ces statistiques indiquent que seulement 7% de la population a accès à Internet.

Actuellement, l’anglais trône toujours à la première place du classement, puisque 27% des internautes l’utilisent, selon l’Internet World Statistics. Il est talonné de près par le chinois, représenté par 24% des internautes. L’espagnol ferme le podium, loin derrière avec 8%. Le japonais est quatrième sur la Toile avec 5% et le portugais cinquième avec 4%. Le français lui est huitième avec 3%, parlé par presque 60 millions d’internautes.

La domination des deux principales langues, qui à elles deux représentent plus de la moitié des locuteurs sur Internet, se confirmera donc. Mais elle sera accompagné, analyse le rapport, d’un développement multilingues. Cette tendance trouve ses racines dans le développement notamment d’extensions en alphabets locaux. Une évolution rendue possible grâce aux noms de domaines internationalisés qui peuvent contenir des caractères non définis par le standard ASCII.

Les grands acteurs du Net donnent également de plus en plus de place à des langues locales. Depuis 2009, Google propose 345 langues pour son moteur de recherche. Quant à Facebook, utilisé par près d’un milliards d’individus, il est disponible en 70 langues. Dans le monde, près de 6 000 langages sont répertoriés.


Source : http://pro.clubic.com/actualite-e-business/actualite-513541-langue-chinoise-anglais-internet-2012.html

Lien Permanent pour cet article : http://www.burkina-faso.biz/voir/la-langue-chinoise-devant-langlais-sur-internet-en-2015/

Laisser un commentaire

Extension Factory Builder