Ecobank passe à la vitesse supérieure au Nigeria

L’acquisition d’Oceanic Bank repositionne Ecobank Nigeria dans le top cinq bancaire nigérian. L’ensemble disposera de plus de 600 agences dans tous les Etats du Nigeria et d’une base de 7,4 millions de clients. Perspectives.

Arnold Ekpe : « Nous allons créer une institution de services financiers complets de premier plan et consolider la position de Ecobank en tant que leader du marché au Nigéria. »

L’annonce de l’acquisition d’Oceanic Bank, appelé à fusionner avec Ecobank Nigeria, devrait repositionner la banque panafricaine dans ce marché, le plus important de l’Afrique de l’Ouest.

Pour rappel, le 30 juillet 2011, la convention d’exécution et de transaction pour l’acquisition et la recapitalisation d’Oceaninc Bank a été signée avec les responsables d’Ecobank. Au terme de la fusion projetée, la nouvelle entité disposera de « solides parts de marché dans tous les domaines et d’un puissant réseau de distribution », ainsi que le rappelle le communiqué émis à l’occasion.

L’ensemble disposera d’un réseau de distribution leader dans tous les Etats du Nigeria avec plus de 600 agences et 1450 GAB. La banque se placera en cinquième position en total actifs, en 4ème position par les dépôts et en seconde position par le nombre d’agences.

Une synergie importante

Au-delà de l’effet de taille, cette acquisition sera une jonction entre une institution (Oceanic Bank) bien positionnée dans la banque de détail et disposant d’un portefeuille secteur public des plus solides et Ecobank, ancré dans le secteur des multinationales et des grandes entreprises locales. « En associant la base de la clientèle de détail et la solide franchise du secteur public avec la clientèle des multinationales et des grandes entreprises locales de Ecobank, nous allons créer une institution de services financiers complets de premier plan et consolider la position de Ecobank en tant que leader du marché au Nigéria », déclare Arnold Ekpe, directeur général du groupe. En termes de synergie, une optimisation des coûts d’approvisionnement, des infrastructures et des coûts de fonds est attendue.

Le processus d’acquisition a reçu l’aval de la Banque centrale du Nigeria (CBN) ainsi que l’accord de principe de la Security and Exchange Commission.

La 13ème acquisition

Une assemblée générale des actionnaires d’Oceanic Bank programmée le 27 septembre dernier devait approuver le projet. Si tout se passe normalement, l’acquisition sera effective ce 5 octobre. Suivra alors une période de trois ans de recapitalisation et de restructuration devant aboutir à l’intégration totale des activités.

En dix ans, c’est la 13ème acquisition d’Ecobank en Afrique. Peu avant l’opération Oceanic Bank, la banque panafricaine avait annoncé la finalisation d’une participation significative dans la Trust Bank Limited (TTB Ghana).

MBF

Structure de l’acquisition

L’acquisition sera exécutée par le biais d’un concordat dont les détails sont ci-après :

AMCON investira une aide financière, « Financial Accommodation Amount » (FAA) pour ramener à zéro la valeur nette de l’actif de Oceanic Bank et en échange va émettre des actions ordinaires de Oceanic Bank par voie de placement privé.

Consécutivement à l’injection de ces fonds (FAA), ETI va acquérir 100% du volume existant des actions ordinaires de Oceanic Bank.

La totalité des fonds propres de Oceanic Bank seront converties en actions ETI ordinaires et en action ETI préférentielles.

Il est envisagé qu’à l’issue de cette acquisition, ETI procéde à la fusion de Oceanic Bank avec Ecobank Nigeria. Suite à cette opération, l’entité fusionnée devrait afficher un ratio de solvabilité d’au moins 16%.

source : Les Afriques

Lien Permanent pour cet article : http://www.burkina-faso.biz/voir/ecobank-passe-a-la-vitesse-superieure-au-nigeria/

Laisser un commentaire

Extension Factory Builder