Autorité supérieure du contôle d’Etat (ASCE) : Le Premier ministre demande la liste des grands voleurs épinglés

Le Premier ministre demande la liste des grands voleurs épinglés


Le Premier ministre burkinabè, Luc Adolphe Tiao a donné 10 jours à l’Autorité supérieure du contrôle d’Etat (ACSE) pour lui fournir les noms de toutes les personnes citées dans ses rapports comme « responsables de fautes lourdes de gestion ou de détournement de deniers publics », mercredi à Ouagadougou.

Le chef du gouvernement burkinabè, Luc Adolphe Tiao a demandé à l’Autorité supérieure du contrôle d’Etat (ACSE) de lui fournir les noms des personnes impliquées dans des affaires de gestion frauduleuses et de détournements de deniers publics, recensées dans touts ses rapports.

« L’ASCE me fournira dans un délai de dix jours, la liste des personnes identifiées dans tous ses rapports comme responsables de fautes lourdes de gestion ou de détournement de deniers publics » a-t-il dit.

S’exprimant sur la suite à donner aux rapports de contrôle d’Etat et particulièrement au rapport 2011 de l’ASCE, M. Tiao a indiqué que le gouvernement fera un « rapport sur chacune des personnes concernées » et le soumettra en conseil des ministres en vue de prendre des « sanctions appropriées », avant la fin du mois d’octobre prochain.

Il a invité les structures de contrôle de l’Etat habilitées, à « s’assumer » et à prendre des sanctions à l’encontre des fautifs, nonobstant ce qui pourrait être décidé en conseil des ministres.

Il a souhaité que la justice diligente avant fin juin 2013, le traitement de « tous les dossiers » de mauvaises gestions des deniers publics qui lui ont été transmis par tous les corps de contrôle, à ce jour.

Le Premier ministre a par ailleurs donné un délai de 15 jours à toutes les structures pour donner suite aux différentes recommandations et requêtes de l’ASCE, restées jusque-là sans suite à leur niveau.

Il a indiqué par ailleurs que l’ASCE allait se charger d’approfondir les deux enquêtes parlementaires publiées récemment et dirigées sur l’exécution des marchés publiques.
Nommé pour gérer la crise née des mutineries et des soulèvements populaires, le Premier ministre Tiao a toujours exprimé souhait de renforcer la « culture de la transparence » et du « devoir d’imputabilité ».

Il a félicité les agents de l’Autorité supérieure du contrôle d’Etat pour leur travail qui, selon lui, intéresse aussi bien l’opinion nationale que le gouvernement et ses partenaires.

Le rapport 2011 de l’ASCE a mis en cause des personnalités publiques, parmi lesquelles d’anciens membres du gouvernement. A la remise du rapport le 2 août dernier, le contrôleur général Bruno Bessin avait indiqué que plus de 2 milliards FCFA ont été dépensés sans justificatif légal les quatre dernières années, pour des affaires d’un montant de 10 milliards FCFA contrôlées.

Source : aib.bf

Lien Permanent pour cet article : http://www.burkina-faso.biz/voir/autorite-superieure-du-contole-detat-asce-le-premier-ministre-demande-la-liste-des-grands-voleurs-epingles/

Laisser un commentaire

Extension Factory Builder