La Princesse Yennenga : Princesse, Amazone, Reine mère du royaume Mossi

Achat d’un nom de domaine

La peur est l’un des leviers utilisés par les vendeurs peu scrupuleux. La tentative d’escroquerie décrite ci-après affecte des organismes français, administrations ou entreprises, depuis plusieurs mois.

Noms de domaine


Un organisme, pour son site Internet, utilise un nom de domaine comme par exemple ma-pme.bf.

Une société, pouvant se faire passer pour un service officiel ou un vendeur de noms de domaine, en arborant le logo d’organismes connus, comme l’IANA, l’ICANN ou l’AFNIC, lui envoie un courriel au ton inquiétant et laisse entendre qu’un désaccord pourrait exister sur l’usage du nom de domaine ma-pme.bf ou sur l’usage de noms de domaines proches, tels que ma-pme.cn, ma-pme.com.cn, ma-pme.net.cn, ma-pme.hk, ma-pme.asia, etc…

Le courriel stipule que la réponse doit impérativement parvenir dans les cinq jours pour éviter un litige sur la propriété intellectuelle des noms.

Le client potentiel, effrayé, sera incité à acheter les noms de domaine mentionnés pour des montants très largement supérieurs, très excessifs en comparaison du marché. La menace de typosquattage sera avancée par les vendeurs pour pousser à la consommation.

Les moyens utilisés sont classiques : suggérer une menace et donner le sentiment de l’urgence à la réponse qui doit être apportée.

Recommandations

Face à de tels messages, la première chose à faire est de ne pas se précipiter et de se renseigner sur le bien fondé de la demande.

L’organisme qui possède un nom de domaine Internet doit évaluer lui-même les risques liés à la présence de noms de domaine proches.

Lien Permanent pour cet article : http://www.burkina-faso.biz/voir/achat-d%e2%80%99un-nom-de-domaine/

Laisser un commentaire

Extension Factory Builder